À propos

Présentation générale

Le Secteur d’Information Documentaire Spécialisé (SIDoS) comprend les bibliothèques du Muséum, du Musée d’histoire des sciences, de l’association Nos oiseaux et la Bibliothèque mondiale des chauves-souris. Des salons de lecture sont également proposés dans les galeries du Muséum. Les archives administratives, scientifiques et historiques de l’institution sont également gérées par le SIDoS.

Les missions

Les missions du SIDoS sont de conserver, enrichir et rendre accessible à tout un chacun la documentation relative aux domaines de recherche de l’institution, à savoir la zoologie, les géosciences, l’archéozoologie, l’histoire des sciences et techniques.

Charte documentaire

Qu’est-ce que le SIDoS ?

Le Secteur d’Information Documentaire Spécialisé (SIDoS) comprend les bibliothèques du Muséum d’histoire naturelle, de son site le Musée d’histoire des sciences, de l’association Nos Oiseaux et la Bibliothèque mondiale des chauves-souris. Il inclut également les archives  des deux institutions et des salons de lecture.Le SIDoS contribue au rayonnement du Muséum d’histoire naturelle, du Musée d’histoire des Sciences et de la Ville de Genève de par ses activités et la diversité de l’offre qu’il propose.

Pourquoi ?

Le SIDoS garantit la conservation, la mise en valeur et l’accès aux documents des collections : il accueille les personnes intéressées par les collections ; offre des expertises ; collabore avec d’autres institutions ; conseille les collaborateurs-trices ; collecte, reçoit et conserve les documents d’archives ; fournit des documents de vulgarisation scientifique ; participe aux expositions et événements du musée.

Pour qui ?

Le SIDoS est ouvert à toute personne intéressée. L’emprunt de documents est régi par un règlement de prêt.

Quoi ?

Les pôles d’excellence du SIDoS sont les mêmes que ceux des départements scientifiques du Muséum, à savoir :

  • La zoologie systématique : science qui s’occupe de décrire, nommer, classifier les animaux, comprendre leurs histoires évolutives et étudier leurs relations.
  • Géosciences : géologie, paléontologie, minéralogie, pétrographie.
  • Archéozoologie : histoire des relations entre l’homme et l’animal (domestication, étude des restes des animaux).
  • Histoire de l’institution à travers ses archives.
  • Histoire des sciences, des techniques et des instruments scientifiques.

Trois espèces animales sont mises à l’honneur : oiseaux, chauves-souris et coléoptères.

Comment ?

Types d’acquisitions

Le SIDoS acquiert différents types de documents comme des monographies, suites monographiques, périodiques, tirés à part, cartes, manuscrits, correspondances, objets publicitaires, maquettes, affiches, photographies… Les documents se présentent sous forme papier et/ou numérique.

Modes d’acquisitions

Les acquisitions du SIDoS se font par achat, par don, par leg, par versement, échange ou abonnement, selon les types de ressources et toujours dans le respect de la politique documentaire.

Désherbage

Le terme désherbage englobe les méthodes d’élimination de documents ou de publications qui sont intégrées au fonds de la bibliothèque. Cette opération a pour but de garder des collections en adéquation avec les pôles d’excellence et les besoins des chercheurs. Elle est soumise à une procédure rigoureuse afin de garantir un travail de qualité. Les documents désherbés finissent soit en don, soit en échange et en dernier recours au pilon.

Pour plus d’informations, vous pouvez demander à consulter notre politique documentaire.

Avec qui ?

Le SIDoS a différents partenaires qui lui permettent de renforcer les connaissances, ses compétences, sa visibilité, de développer des projets communs, des outils ou encore d’élargir son offre documentaire. Les principaux partenaires sont :

  • RERO (Réseau des bibliothèques de Suisse Occidentale),
  • Réseau des Bibliothèques scientifiques et Municipales de la Ville de Genève et la Direction de l’information scientifique de l’Université de Genève,
  • Commission des bibliothèques de la Ville de Genève,
  • Archives de la Ville de Genève,
  • Consortium national des bibliothèques des universités cantonales, du domaine des EPF, des HES, des HEP et de la Bibliothèque nationale,
  • Centre de coordination ouest pour l’étude et la protection des chauves-souris,
  • Société Nos Oiseaux,
  • Société de Physique et d’Histoire Naturelle de Genève.

De nouveaux partenariats peuvent être envisagés et mis en place.

Les chiffres clés

  • 4 km linéaires de documents
  • 70’000 monographies
  • 2’200 titres de périodiques
  • 4’000 cartes géologiques et topographiques
  • 200’000 articles scientifiques
  • 4’000 volumes précieux
  • 185 mètres linéaires de documents d’archives
  • 500 nouvelles monographies acquises par an

Historique

L’origine de la bibliothèque du Muséum remonte à 1832, sur la proposition de François-Jules Pictet de la Rive, qui fit don, à cette occasion, d’une somme importante destinée à l’acquisition de livres.
L’origine de la bibliothèque du Musée d’histoire des sciences remonte à la création de ce musée en 1964.
Les bibliothèques spécialisées sur les oiseaux et les chauves-souris ont rejoint la collection entre les années 80 et 90.