Je m’appelle Diego Meia, et dans le cadre de mon Bachelor en Information documentaire à la Haute École de Gestion de Genève, j’ai réalisé un stage professionnel d’une durée de 2 mois au Secteur d’Information Documentaire Spécialisé (SIDoS) du Muséum d’histoire naturelle de la Ville de Genève.

Ayant été diplômé du Certificat Fédéral de Capacité (CFC) d’Agent en information documentaire (AID) et de par mon intérêt professionnel pour les archives, Kevin Racine et Betty Oudomsouk m’ont confié le traitement du fonds des archives de la Société Entomologique de Genève. Ce fonds regroupe l’ensemble des activités de cette société savante locale pendant plus d’un siècle, au travers notamment de procès-verbaux, de correspondance et de photographies.

Historique de la Société Entomologique de Genève (SEG)

Fondée en 1905 par des scientifiques, des collectionneurs de papillons amateurs et divers particuliers, sous le nom de « Société Lépidoptérologique de Genève » (SLDG), la société fût initialement composée de 27 membres. Ces derniers se réunissaient 10 fois par année, afin de présenter leurs recherches lors de séances mensuelles et de pratiquer l’analyse de spécimens. Des excursions dans la nature – appelées « courses » – furent organisées par la Société, permettant la recherche, la capture et l’étude de nouveaux spécimens.

Pendant la Première, puis la Seconde Guerre mondiale, la Société vit ses effectifs baisser et ses activités se réduire. Durant les années 40, la Société prit le nom de « Société Entomologique de Genève » (SEG), afin d’accueillir dans ses rangs les amateurs de tous types d’insectes. Ce changement permit de recruter de nouveaux membres et de redynamiser les activités de la Société.

Mention de la création d’une section d’entomologie générale dans le rapport d’exercice de 1940

Les activités de la SEG en images

Séances

Les séances mensuelles de la SLDG, puis de la SEG permettaient – et permettent encore – aux membres de présenter à leurs collègues l’objet de leurs recherches, de leurs captures ou encore de raconter leurs aventures lors de différentes expéditions entomologiques. Des conférenciers externes sont parfois invités.

Manuscrit sur l’élevage de Pachypasa otus D. présenté lors d’une séance de la SLDG

Bulletins

A l’origine, le but de la SEG étant l’étude des lépidoptères régionaux, un bulletin fut publié par la SLDG, afin de créer un inventaire de la faune locale. Plus tard, en 1981, la SEG fit paraître le Bulletin Romand d’Entomologie (BRE) avec l’aide de deux autres sociétés d’entomologie cantonales. Ce périodique semestriel regroupait des articles proposés par les membres des différentes sociétés. Il  parut jusqu’en 2008 avant de devenir la revue Entomo Helvetica.

Courses

Différentes courses furent organisées par la SEG jusque dans les années 70, notamment en Provence ou dans la région du Simplon, afin de permettre aux entomologistes de découvrir des nouveaux terrains de collecte de spécimens ou des espèces spécifiques à ces régions.

Vallon d’Hermance 26.05.1935
Au sommet des Pitons 17.06.1934
Capture nocturne juin 1969

Expositions

En 1908, alors que la SEG avait besoin de fonds pour financer la publication de son bulletin, l’idée de faire une exposition publique fut proposée. Ainsi, la même année, une première exposition vit le jour. D’autres expositions eurent lieu par la suite, dont celle de 1930, intitulée «Exposition nationale de lépidoptérologie pure et appliquée», particulièrement bien documentée dans le fonds d’archives. L’exposition est composée de 4 sections : Faunistique ; Scientifique, biologique et industrielle ; Lépidéroptérologie appliquée aux arts décoratifs et Initiation à l’entomologie.

Le comité de l’exposition de 1930.
Exposition en 68 lors de l’assemblée de la Société suisse d’entomologie organisée par la SEG au Muséum
Entomologistes suisses à l’assemblée de la Société suisse d’entomologie au Muséum
Présentoir de l’exposition de 1930
Affiche de l’exposition de 1930

Jeunesse

En 1907, un groupe de jeunes fut fondé au sein de la SLDG. Il  publia son propre bulletin, nommé « Album ».  En 1992,  un autre groupe vit le jour : le Groupe junior. Il publia sa propre revue, « le Clypeus », et proposa des sorties à ses jeunes membres.

Album 1909-1910
Clypeus 1996

Vous pouvez également découvrir la SEG à travers son site internet.

La suite de cet article sera disponible bientôt !